Maroc : développement de l'éco-tourisme avec les pêcheurs de Ruissia

Améliorer les conditions de vie des habitants de Ruissia...

Le village de Ruissia compte aujourd'hui 150 foyers. Isolé et peu accessible, le niveau de vie y est faible. Les hommes pratiquent la pêche artisanale tandis que les femmes et les jeunes filles ramassent la palourde à marée basse. Les revenus issus de ces activités ne sont pas suffisants pour subvenir aux besoins des familles, notamment en raison de la diminution du produit de la pêche.

... et protéger la lagune Merja Zerga

La réserve biologique Merja Zerga est inscrite comme site protégé Ramsar depuis 1980, en raison de son importance internationale comme zone humide pour les oiseaux migrateurs. Très prisée des touristes et des ornithologues, le site est reconnu pour la richesse de sa faune et sa flore. En plus de son intérêt bio-écologique, la réserve a une fonction économique importante pour les populations riveraines.

Un projet innovant et durable

Le projet mené par l'associtaion Hawaï avec le soutien de la Fédération de Paris du Secours populaire a pour objectif d'aider les pêcheurs de Ruissia à se reconvertir vers une activité d'écotourisme afin d'améliorer durablement leurs revenus et leurs conditions de vie. Il s'agit notamment de les aider à acquérir le matériel et les autorisations nécessaires pour organiser des sorties en bateau sur la lagune : barques homologuées pour le tourisme, gilets de sauvetage, assurances, permis spéciaux...  En effet, la richesse biologique de la lagune attire de nombreux touristes, ornithologues et groupes scolaires à qui les pêcheurs proposeront des visites guidées.

Ce projet innovant et durable permettra donc à la population du village d'améliorer son quotidien à travers le développement de nouvelles compétences professionnelles et l'apport de revenus nouveaux et réguliers. Les pêcheurs, très investis, joueront un rôle actif pour la préservation de lagune en proposant une sensibilisation du public à travers :

  • une observation de la faune et de la flore locale
  • un atelier pédagogique sur la lagune et les oiseaux
  • une visite pédestre de la zone de Ruissia (dunes et littoral océanique)

L'activité d'écotourisme sera gérée par les pêcheurs à travers l'association Hawaï. Celle-ci pourra ensuite disposer de plus de moyens pour contribuer à la rénovation de l'école du village et au déblaiement de la décharge.

Les 8 nouvelles barques ont pu être acquises en juillet 2015, ce qui permettra un démarrage rapide de l'activité.