Une aide d'urgence pour Gaza

17 mai 2018
Vague de violence alarmante à Gaza

Vague de violence alarmante à Gaza

Journée la plus meurtrière depuis 2014

Lors de la manifestation du lundi 14 mai, l’armée israélienne a fait 60 morts, dont plusieurs enfants. Le nombre de blessés parmi les Palestiniens approche les 2800. Depuis le 30 mars dernier, date des premières manifestations, « 113 Palestiniens »ont été tués, rapporte l'AFP, dont plus de dix enfants ; et le nombre de civils blessés « dépasse 12 271 », selon le Bureau de coordination des affaires humanitaires des Nations Unies.

La journée du 14 mai a été la plus meurtrière dans la bande de Gaza depuis l'été 2014. Devant un tel bilan, le Secours populaire français a été alerté par son partenaire palestinien PMRS (Palestinian medical relief society), avec qui il mène des programmes de solidarité autour de la santé, de la jeunesse et de l’enfance.

40 000 euros ont été débloqués

Le SPF a débloqué 40 000 euros pour que les équipes mobiles de premiers secours de PMRS puissent acheter des médicaments et du matériel médical. Celles-ci travaillent, sur place, en coordination notamment avec les agences des Nations Unies et l’ONG israélienne Physicians for human rights (PHR).

Une fois encore, le SPF lance un appel à la générosité pour soutenir ses partenaires  palestiniens et israéliens, qui œuvrent sur le terrain alors que les hôpitaux de Gaza ont de plus en plus de mal à fonctionner. Les bénévoles du SPF et les copains du Monde redoubleront d’efforts pour leur venir en aide. Ils agissent depuis des années pour soulager les souffrances des civils et leur redonner confiance en l’avenir, grâce à des actions de solidarité en faveur des enfants et des jeunes, aussi bien à Gaza, qu’en Cisjordanie et à Jérusalem-Est.

Il est capital d’apprendre aux jeunes générations à s’aimer plutôt qu’à se haïr, à se rencontrer plutôt qu’à se fuir.

Julien Lauprêtre, président du Secours populaire