Le froid recule, la misère demeure

15 février 2012
un bénévole de l'équipe de la maraude donne un livre à une personne sans-abri

Tous les soirs, toute l'année, les maraudeurs du Secours populaire sont présents auprès des personnes sans abri de Paris.
 

En organisant la solidarité le week-end du 11 et 12 février, les fédérations, les comités, les antennes du Secours populaire ont voulu donner un coup d’accélérateur à leurs efforts de solidarité. Celui-ci a été payant !

Des milliers de nouveaux donateurs, de nouveaux bénévoles et de familles en difficulté sont venus à la rencontre du Secours populaire français.

Philippe, un  sans-abri qui vit depuis des années dans la rue

Philippe vit depuis des années dans la rue mais refuse qu’on le traite de clochard. Les victimes de l’insécurité sociale sont de plus en plus souvent présentées comme responsables de leur situation.

sur le terrain ont permis d’accueillir et d’aider des familles sans logement ou logées dans des conditions très difficiles. Les solidarités proposées sont multiples : visites médicales, aides alimentaires, hébergement, chauffage...

La remontée des températures ne doit pas nous faire oublier les conséquences pour des milliers de familles de cet épisode marquant, en particulier sur les factures d’énergie, ou concernant la santé, les choix prioritaires sur les dépenses des foyers... En effet, le redoux ne saurait faire oublier le nombre impressionnant de familles vivant quasiment dans des conditions de "survie" qui continuent à souffrir du froid et de l’humidité et pour lesquelles les factures de chauffage, d’électricité, de nourriture, de frais de santé vont être très lourdes.

Aussi, le Secours populaire n’entend pas baisser la garde mais appelle à une solidarité de terrain de chaque instant. Comme cela a été suggéré, les grandes fêtes et soirées de la Saint-Valentin ont aussi été l’occasion de collecter et de proposer des billets de la tombola populaire, le "Don’actions", dont les fonds sont destinés au fonctionnement de l’association, comme l'acquisition de véhicule pour ses maraudes. Le Secours populaire doit toujours mieux s’équiper pour faire face à l’augmentation de la pauvreté.

Vous pouvez effectuer un don financier :