Madagascar : un puits pour alimenter une cantine scolaire

CONTEXTE

Au sud-ouest de Madagascar, la ville de Tuléar située à 950 km de la capitale Antananarivo est la plus grande de la région (250 000 habitants). Dans cette zone semi-désertique, la malnutrition chronique est un problème lié à la pauvreté. Les parents aux très faibles revenus se trouvent face au dilemme du choix entre la scolarisation ou l’alimentation de leurs enfants et décident parfois de ne pas les envoyer à l’école.

UNE CANTINE SCOLAIRE

Afin de lutter contre la pauvreté et les inégalités, l’association française « Les enfants du soleil » (EDS), fondée en 1985, tente d’apporter aide et assistance aux enfants en  situation très difficile à Madagascar. EDS est présent sur cinq sites ayant pour objectifs de recueillir, nourrir, soigner et  éduquer 1 290 enfants des rues, abandonnés, orphelins ou maltraités par leurs familles. Le Secours populaire de Paris s’est engagé dans cette lutte avec EDS, afin d’améliorer la vie de ces enfants au sein de trois de ces sites.

Partenaire EDS AMIKA

Cantine scolaire mise en place par l'association Enfants du soleil 

Tout d’abord, à travers la réhabilitation d’un puits à Tuléar, permettant de pérenniser l’accès à l’eau potable pour la cantine scolaire EDS AMIKA. En effet, le manque de précipitations et les difficultés d'alimentation en eau sont des problèmes récurrents pour la population qui doit faire face à des périodes de soudure difficiles. L’objectif du projet est donc de faire venir les enfants à l’école et de les nourrir convenablement plutôt que de les laisser mendier dans la rue. Les parents sont ainsi motivés pour les scolariser.

L’aménagement du puits existant qui était hors d’usage depuis longtemps a pu être réalisé, et la cantine assure aujourd’hui la distribution de 220 repas par jour.

DES VACANCES POUR TOUS

Semaine de vacances des enfants

Séjour de vacances au bord de la mer pour un groupe d'enfants de Madagascar

Par ailleurs, deux séjours de vacances ont pu être organisés pour des enfants qui ne partent pas. Une première semaine a été mise en place du 12 au 16 août 2017 pour les enfants d’Antananarivo à Foulepointe (bord de mer à l’est de Madagascar). 17 enfants âgés de  8 à 21 ans ont pu découvrir la mer, la joie des baignades et visiter les villes de pêcheurs ainsi que les différents ports.

Un second séjour a été organisé à Tuléar du 14 au 20 août 2017 (bord de mer au sud-ouest de Madagascar) pour 16 enfants de Fianarantsoa  âgés de 4 à 18 ans. Ils ont également pu découvrir la mer, les délices du camping et visiter de nombreux villages.

Laurencia, 8 ans, partage avec nous son expérience :

« Pendant les vacances, je suis partie à Foulepointe et j’ai vu la mer pour la première fois, j’ai aussi vu des bateaux et j’ai mangé beaucoup de cocos. J’ai passé de merveilleuses vacances. ».

Le coût du projet est estimé à 7 313€ et la Fédération de Paris du Secours populaire aide financièrement l’association EDS à hauteur de 5 543€.