Haïti : actions suite au séisme de janvier 2010

Ecoliers d'haïti

Le Secours populaire français intervient en Haïti depuis plus de 30 ans en lien avec des associations locales ; nous travaillons notamment avec Concert-Action depuis 2008 pour favoriser l'accès aux soins en zone rurale.

Le séisme du 12 janvier 2010 a touché de plein fouet un pays déjà considéré comme l’un des plus pauvres du monde. Il a causé des pertes humaines et matérielles sans précédent : 315 000 morts, 300 000 blessés et 1,5 million de sans-abris selon le bilan officiel.

Une aide d'urgence au lendemain du séisme

Le Secours populaire francilien est intervenu dans des zones rurales difficiles d’accès, et s’est d’abord concentré sur l’aide médicale en lien avec l’association Concert-Action. Un soutien d’urgence (tentes, matériel médical) a été apporté au centre de santé du secteur des Palmes, partiellement détruit, qui couvre une population de 26.000 personnes.

De juin à décembre 2010, le SPF a pris en charge le fonctionnement des deux centres de santé des régions de Palmes et Delatte, qui couvrent 64.000 personnes. Ce soutien a permis de maintenir le fonctionnement de l’ensemble des services auxquels la population avait accès avant le séisme malgré le contexte extrêmement difficile et les destructions matérielles, de prendre en charge les blessés et d’assurer la prévention des épidémies.

Un soutien à Concert-Action pour lutter contre l'épidémie de choléra

Lors de la mission de mai-juin 2011, le Secours populaire Ile-de-France a apporté son soutien financier à Concert-Action pour ses actions de lutte contre le choléra.

Reconstruire pour permettre le retour à la scolarisation

Après la phase d’urgence, le Secours populaire s’est engagé pour la reconstruction et le développement. La mission de mai-juin 2011 a permis d'établir un diagnostic de la situation de l'éducation primaire dans la région des Palmes.

La commune de Petit-Goâve fait partie des communes du département de l’Ouest qui ont été les plus touchées par le séisme ; un grand nombre d’écoles étaient fragilisées ou détruites.

Afin de favoriser la reprise de la scolarisation dans la région, le Secours populaire a choisi de travailler en partenariat avec Concert-Action et Inter-Aide dans le cadre d'un programme global de renforcement de l'éducation primaire.

L'intervention du Secours populaire Ile-de-France a porté plus spécifiquement sur la reconstruction et le développement de 4 écoles détruites par le séisme. Il est prévu de construire des modules de trois classes par école (chaque classe pouvant accueillir 40 élèves en moyenne). Les normes para-sismiques utilisées dans les Antilles françaises seront appliquées. Les deux premières écoles ont été inaugurées en avril 2012, et les deux dernières le seront courant du 2e trimestre 2013.

Aussi, afin de pouvoir pérenniser le développement de l'accès à l'éducation dans cette région particulièrement enclavée, il a été décidé de soutenir le renforcement de notre partenaire Concert-Action par le recrutement d'un responsable de secteur éducation, qui est formé sur le terrain par Inter-Aide. Miguel Saintus a déjà commencé sa formation.

Bilan des actions

Cinq ans après le séisme de 2010 qui a bouleversé la vie des habitants de l'île, revenez sur le bilan des actions de développement et d'éducation au profit notamment des enfants mises en oeuvre par le Secours populaire français dès le lendemain de la catastrophe. Ce dernier s'est engagé sur du long terme afin de venir en aide aux populations sinistrées à travers des partenariats avec des associations locales. Aujourd'hui, plus de 90 000 personnnes ont déjà bénéficié des programmes de réhabilitation et de développement mis en oeuvre par le SPF.