Clovis, 38 ans, Cameroun

Clovis, 38 ans, Cameroun

Clovis, 38 ans, Cameroun 

J’ai connu le Secours populaire grâce à une connaissance. Je cherchais une adresse de domiciliation pour avoir un suivi à l’hôpital, et une assistante sociale m’a orienté ici pour que je sois domicilié au Secours populaire.

Je suis en France depuis 6 ans. Je suis l’aîné d’une famille peu aisée de six enfants, et orphelin. Je me suis dit que je pourrais essayer de venir en France pour les aider là-bas.

Pour éviter les mauvaises fréquentations dehors, vu ma situation, j’ai choisi d’être bénévole pour être à la portée de ceux qui pourraient avoir besoin de mes services. J’ai d’abord été bénévole à la cafétéria pour distribuer le café, puis j’ai été formé à la gestion du courrier.

Avec le Secours populaire, j’ai bénéficié d’une aide pour payer mon passe Navigo et d’un don d’appareils ménagers. Être bénévole a été un plus. J’ai eu l’opportunité de suivre la formation Premiers secours et une formation informatique à l’antenne Bayet.

Depuis trois ans, je fais partie de l’équipe de foot « Racing Pop » du Secours populaire de Paris et j’en suis le capitaine. Non seulement ça me donne l’occasion de représenter une ONG, mais c’est aussi un moyen de faire du sport, de garder la forme et de m’entretenir.

J’ai déposé un dossier pour être régularisé. J’ai un enfant qui va avoir un an. Une fois que je serai dans une bonne situation, je devrai travailler pour ma famille. Ce sera peut-être compliqué de continuer à être bénévole.