Domiciliation administrative : une aide méconnue mais ô combien précieuse

7 octobre 2020
Service domiciliation du Secours Pop Paris

Service domiciliation du Secours Pop Paris

La domiciliation : porte d’entrée des droits civiques et sociaux

En France, avoir une adresse administrative stable est une condition nécessaire pour faire valoir ses droits civils, civiques et sociaux.
C’est d’abord pour répondre à cette nécessité que le Secours populaire de Paris propose aux personnes sans domicile fixe, en habitat ou hébergement mobile ou précaire, ou en exil, un service de domiciliation administrative aussi appelé élection de domicile. 

Si elle ne constitue pas un hébergement réel du public ainsi accompagné, la domiciliation est alors un point de départ fondamental de nombreuses démarches essentielles pour ces familles ou personnes isolées suivies par le Secours populaire : 

  • Réception de courrier
  • Ouverture de compte bancaire, contrat d’assurance
  • Souscription d’une complémentaire santé
  • Aide juridique
  • Demandes de prestations sociales
  • Inscription auprès de pôle emploi 
  • Jusqu’à la délivrance d’un titre d’identité ou de séjour

 

Ce service représente également une réelle porte d’entrée vers le reste des actions proposées par le Secours populaire de Paris. 

Pour toute demande de domiciliation administrative faite auprès du Secours populaire, un entretien préliminaire est proposé à la personne ou famille accueillie. C’est l’occasion de prendre connaissance de sa situation réelle et d’ainsi pouvoir l’orienter vers les différentes aides proposées par le Secours populaire (aides matérielles, accès à la santé, accès à l’emploi…) ou par d’autres structures partenaires qui s’avéreraient pertinentes et bénéfiques pour le foyer reçu. 

L’accompagnement des personnes domiciliées auprès du Secours populaire de Paris se construit alors sur la durée. Chaque passage dans l’Espace Solidarité Ramey (antenne du 18e arrondissement qui accueille les services domiciliation et courrier) est alors une nouvelle opportunité d’aller au-delà de la simple récupération du courrier de rompre l’isolement et la monotonie du quotidien. L’occasion d’échanger avec les bénévoles, de profiter de la convivialité de l’accueil de jour (temporairement mis entre parenthèse pour la sécurité sanitaire de tous), ou d’une invitation à profiter des activités mise en œuvre par l’association comme l’accès à la culture, au sport ou aux vacances.

La domiciliation en chiffre

Aujourd’hui, près de 3 422 personnes sont administrativement domiciliées à l’espace solidarité Ramey du Secours populaire de Paris. 

La plupart de ces foyers sont dirigés vers le Secours populaire par des institutions et associations partenaires, et notamment trois grands centres hospitaliers de la ville de Paris : l’Hôpital Saint-Louis, l’Hôpital Lariboisière et l’Hôpital Fernand Widal. 

Dix bénévoles engagés sur la durée font vivre du lundi au samedi les services domiciliation et courrier du Secours populaire de Paris.
En accueillant le public domicilié - près de 100 passages chaque jour - étant ainsi souvent un contact privilégié à même de pré-conseiller ce public, désengorgeant ainsi les autres services de l’association.
Mais aussi en assurant avec organisation l’enregistrement, le tri et l’archivage de l’ensemble du courrier reçu. 

Une plateforme en ligne permet au public domicilié auprès du Secours populaire de Paris d’être notifié de l’arrivée d’un nouveau document à récupérer. 

Un service continu, même en temps de COVID

Grâce aux bénévoles et à l’équipe salariée du Secours Pop Paris, le service domiciliation est resté ouvert et actif pendant toute la période du confinement. Depuis, et malgré un contexte toujours complexe, il continue d’assurer sa fonction essentielle chaque jour dans un strict respect des consignes sanitaires en vigueur.

Un effort logistique particulier est fait pour fluidifier la venue du public accueilli et la distribution du courrier, afin d’éviter tout rassemblement prolongé. 

La domiciliation joue même aujourd’hui un rôle nouveau pour les foyers accompagnés au cœur de la crise de la Covid-19, en se faisant le relais des autorités, et en centralisant puis redistribuant le matériel fourni par l’Agence régionale de santé (ARS) pour ce public et notamment les masques désormais obligatoires partout à Paris.