2013, année internationale de la coopération dans le domaine de l’eau

10 avril 2013

Sept personnes meurent chaque minute de l’eau insalubre. En 2013, le Secours populaire va s’engager encore davantage pour l’accès à l’eau en France et dans le monde.

L’accès à l’eau et l’assainissement, une urgence internationale

L’eau est un bien parmi les plus inégalement répartis de la planète. Les pays du Sud connaissent de plus de plus de difficultés à cause des pluies plus rares, des sécheresses plus fréquentes, des dérèglements climatiques en augmentation. Ne pas avoir accès à l’eau et à l’assainissement a un impact et des conséquences multiples pour ces populations. L'alimentation, la nutrition, la santé et l'hygiène, l'agriculture, l'environnement, l'accès à l’éducation et la situation des femmes, tous ces domaines sont concernés par l'eau.

En France, l’accès à l’eau et à l’assainissement est une question essentielle, notamment pour les personnes en situation de précarité qui rencontrent des difficultés pour payer leurs factures d’eau. L’accès à l’eau potable et aux équipements d’hygiène (douche, toilettes...) est difficile pour les personnes sans domicile.

Une situation préoccupante, des chiffres inquiétants

  • 7 personnes meurent chaque minute de l’eau insalubre.
  • toutes les 15 secondes, un enfant meurt d'une maladie imputable à de l'eau insalubre, à un assainissement déplorable et à de mauvaises conditions  d'hygiène.*
  • 3,6 millions de personnes meurent chaque année de maladies liées à l’eau potable et à un environnement insalubre. L’eau insalubre est la première cause de mortalité dans le monde.**
  • Selon les Nations Unies, 884 millions de personnes, soit 13% de la population mondiale n’ont pas accès à l’eau potable. Mais d’autres études récentes estiment leur nombre à 3,5 milliards.
  • 1,9 milliard de personnes n’ont d’autre choix que de boire une eau dangereuse pour leur santé.
  • 2,6 milliards de personnes, soit 39% de la population mondiale ne disposent pas de latrines.
  • 1,5 million d’enfants de moins de cinq ans meurent chaque année de maladies diarrhéiques.
  • En France, 100.000 coupures d’eau par an, dont 1/3 fait suite à des situations de détresse. 99 % de la population a accès à l’eau.


*D’après l’UNICEF
**D’après le rapport sur les maladies infectieuses de l’OMS,  les maladies cardio-vasculaires provoquent plus de victimes. Mais ce sont des maladies souvent liées à l’âge. Les maladies hydriques affectent une majorité d’enfants de moins de 15 ans et les jeunes adultes.

L’Assemblée générale des Nations Unies se dit "préoccupée par la lenteur et l’inégalité des progrès accomplis dans la réalisation de l’objectif consistant à réduire de moitié la proportion de personnes qui n’ont pas un accès viable à l’eau potable et à des services d’assainissement de base, au moment où le changement climatique et d’autres problèmes mondiaux ont de graves effets sur la quantité et la qualité de l’eau", et "estime à cet égard que l’Année internationale de la coopération dans le domaine de l’eau pourrait jouer un rôle décisif, notamment pour ce qui est de renforcer le dialogue et la coopération à tous les niveaux, selon que de besoin, et apporterait une importante contribution à la décennie."

Le Secours populaire s’associe pleinement à cette Année internationale de la coopération dans le domaine de l’eau. En 2013 et pour les années à venir, le Secours populaire va multiplier les initiatives en France et dans le monde autour de l’accès à l’eau.

Le Secours populaire engagé

Affiche année internationale de la coopération dans le domaine de l'eau

Dans le monde, le SPF a développé une expertise dans le cadre de ses programmes de développement sur tous les continents : potabilisation de l’eau, programme d’adduction d’eau, construction de sanitaires et de systèmes d’évacuation des eaux usés, accès à l’eau pour des programmes de maraîchage, sensibilisation à l’hygiène (notamment dans des contextes d’épidémies telles que le choléra)...

En France, le SPF partage son expérience sur ces problématiques dans le cadre d’initiatives de sensibilisation, notamment lors de la journée mondiale de l’eau, la semaine du développement durable ou encore la semaine de la solidarité internationale,  pour sensibiliser les jeunes et les enfants à la problématique de l’eau. Ces actions se font en lien avec les écoles, les clubs d’enfants "copain du Monde"