Le mouvement d'enfants Copain du Monde

Les copains du Monde à Cities For Life

Les copains du Monde au sommet Cities For Life en novembre 2016.

En novembre 1989, les pays membres de l'ONU ont adopté, à l’unanimité, le texte de la Convention Internationale relative aux Droits de l’Enfant (CIDE), ratifiée en 1990 par la France.

En 1992, dans la continuité de son engagement en faveur des enfants, le Secours populaire affirme sa volonté de participer à l’application de cette convention en créant le mouvement Copain du Monde, qui donne aux enfants une place à part entière dans le domaine de la solidarité.

Les objectifs et les actions du mouvement Copain du monde

Ouvert aux enfants de 8 à 14 ans, il a pour objectifs de :

  • rendre l’enfant auteur et acteur de la solidarité ;
  • faire connaître la Convention internationale des droits de l’enfant comme moteur de projets solidaires ;
  • promouvoir l’éducation à la citoyenneté et les valeurs propres à l’Éducation populaire.
Copain du monde

Copain du Monde répond à un besoin profond des enfants : aider les autres. Ils prennent conscience de réalités qui les émeuvent, parfois les indignent. Confrontés au fait que des enfants comme eux, proches ou lointains, manquent de nourriture, de soins médicaux, de vêtements, de jeux, de matériel scolaire voire d’école, ils veulent agir. 

Les enfants peuvent agir seuls ou, mieux, organisés en clubs au sein d'écoles, de centres de loisirs, d'associations sportives ou tout simplement dans leur quartier. Copain du Monde leur donne le cadre nécessaire pour concevoir eux-mêmes leurs actions et les mettre en œuvre avec succès. Accompagnés par les référents Copain du Monde ayant l’expérience de la solidarité, ils vivent une expérience qui les aide à se construire.

Avec l'aide du Secours populaire et en liaison avec les parents, les enseignants, les éducateurs ou les animateurs, ils choisissent des thèmes, montent et conduisent des projets de solidarité débouchant sur des actions concrètes en faveur d’enfants défavorisés, tant en France qu'à l'étranger.

Quelques exemples d'actions 

  • inviter un enfant privé de vacances à partager les siennes ;
  • organiser des spectacles, des expositions, des tombolas, des collectes au profit de projets de solidarité ;
  • collecter du matériel scolaire ;
  • échanger des correspondances avec des enfants de pays où intervient le Secours populaire ;
  • participer à des jumelages d'écoles.